Blog - Mercedes Benz C 2012


Il ne manque a la Classe C 2012 qu’une nouvelle plateforme tellement le reste a subi des changements (plus de 2000 nouvelles pièces). La berline et le coupe nous reviennent mais, malheureusement, la familiale n’est pas du voyage. Parmi les 4-portes déclinées en C, nous avons droit aux C 250 et C350 a propulsion ou 4MATIC, a une C300 a transmission intégrale et, cerise sur le sundae, a la C 63 AMG. Essentiellement. L’offrande de l an dernier, exception faite de la C300 a deux  roues motrices qui a parti de la popularité des 4MATIC au sein de la gamme. Pour les coupes, parmi les six modèles, trois traverseront l Atlantique : C 250, C 350 et C 63 AMG, aucune n offrant la transmission intégrale. Peu importe la configuration, on retrouve les dimensions et l allure des modèles précédents avant a été retravaille, mais il faut être  fin observateur pour le voir.

Les phares adoptent une morphologie en forme de boomerang qui rehausse les lignes  biseautées du capot désormais  en aluminium. Le coffre a gagne de la ménage sous le pare—chocs pour faciliter le couplement de l air, ce que confirme un excellent coefficient  de trainée de 0.26. On s est aussi attarde aux roues afin den rafraichir le design. Le modèle AMG,  fidele a son habitude, utilise un bec différent, des freins rouges quand on coche l option de l ensemble performance d AMG.

L intérieur d une classe C a toujours donne préséance aux cotes pratiques. Bien assemble mais sobre, en accord avec des prix d entrée de gamme. Or, pour la collection 2012, on sent que Mercedes-Benz a voulu offrir un petit extra a ses clients. Les trois gros cadrans s animent avec des graphiques colères. Le volant  des modèles plus puissants présente  une  section inferieure aplatie afin d insuffler un brin de sportivité. L écran  du système de navigation ne jaillit plus du bateau  de bord comme d une boite a surprises : il trône désormais, plus large que jamais, au centre  de la planche, comme tout le monde. Les Européens, encore en avance, bénéficient  d un accès direct a Internet. Ca viendra chez nous, mais seulement quand nos chers législateurs se seront entendus. Le Tableau de bord des berlines est parcouru dune jolie bande décorative qui peut être en bois  ou en aluminium brosse. Pour le coupe, plus agressif, on ajoute un  fini laque noir et, même, tout nouveau, une laque blanche rappelant la porcelaine. A l’arrière, oubliez la banquette classique. On a plutôt deux baquets, et ceux des AMG sont en fait des mâchoires de cuir  qui soumettent les occupants aux élans ludiques du conducteur.


La Classe C bénéficie de rien de moins que huit moteurs, mais beaucoup moins ont traverse l’océan. Nos C250 ne peuvent se plaindre puisqu’elles ont chacune doit a un engin distinct, selon la motricité. Alors que la version 4MATIC conserve le V6 de 2.5 litres de 201 chevaux, la 250 a propulsion célèbre le retour du 4-cylindres de 1.8 litre turbocompressé. Dote de  l’injection directe de  carburant (comme tous les moteurs de Classe C), cet engin déploie exactement la même puissance que le V6 mais davantage de couple tout en abaissant le chrono du 0 a 100 km/h de plus dune seconde (7,2 contre 8,4) et, tout aussi important, en brulant moins de carburant. Pendant que la berline C300 se satisfait du V6 de 3 litres de 228 chevaux les C350, a 2 ou a 4 portes , jouissent du V6 de 3.5 litres de 302 chevaux, un fameux gain sur l ancienne puissance de 268 cuveaux, de sorte que le 0 a 100km/h en 6 secondes a gruge quatre deuxièmes de seconde au vieux chrono.

La C 63 AMG conserve son V8 de 6.2 litres maintenant porte a 481 chevaux. Seules des boites automatiques à 7 rapports sont dorénavant offertes. Dans  le cas de la 63 AMG, la boite Speed shift s’impose, incorporant le programme race Start qui autorise des accélérations débiles. Si jamais la puissance relâchée ne vous parait pas suffisante, cochez l’ensemble Performance qui , entre autres ajoutent 30 chevaux et hausse la vitesse maxi a 280km/h. enfin le constructeur clame qu il a considérablement réduit la consommation de carburant des C.

Par exemple, le nouveau nV6 de la 350, avec 6.8 litres aux 100 km, a réduit sa soif de 31 pour cent touts en gageant du muscle. Ca ne bat pas le C 220 CDI qui, avec la boite manuelle, réussit un score de 4.4 litres aux 100 km. Mais l’Amérique du nord ne recevra aucun modèle Diesel…autre privation : les européens utilisent la technologie d arrêt-démarrage qui stoppe le moteur  quand l auto s immobilise, dans le but évident de réduire la dépense de carburant. Pourquoi ?on  cherche encore la réponse…